Burn-out

On évoque partout que le nombre de cas de burn-out va croissant dans le monde du travail. Si des chiffres précis sont encore difficiles à produire, le Burn-out ne doit certainement pas être sous-estimé . Il est d'ailleurs , entretemps , reconnu comme "maladie liée au travail".
A cet égard , vos employés sont-ils déjà couverts par une assurance collective "revenu garanti"?

Le moniteur du travail soutenable des Autorités flamandes avance le chiffre de 9,6% de travailleurs flamands qui , en matière de stress, relèveraient de la catégorie "problématique aigue". Une étude de Securex parle d'un travailleur sur dix affecté d'un réel burn-out et d'un sur quatre victime de symptôme de stress tels des émotions négatives , des plaintes de nature physique ou psychique.

Le Burn-out n'est pas un accident du travail et n'a pas été, dans le passé, reconnu comme maladie professionnelle. Aujourd'hui le Burn-out est reconnu comme "maladie liée au travail" , ce qui permet aux Autorités de prendre certaines dispositions préventives  sur le lieu du travail.
Celles-ci  tombent dans le champ de la prévention au travail mais , entendons-nous bien, le Burn-out n'est toujours pas considéré comme une "maladie professionnelle". En cas de maladie professionnelle , l'employeur est obligé d'en éliminer les causes et les patients peuvent bénéficier d'indemnités complémentaires. Le cabinet De Block a précisé, l'année dernière, que "les maladies professionnelles ont pour unique origine le travail alors que le burn-out a des causes multiples". D'éminents spécialistes soulignent que le burn-out est une expression "valise" qui peut être trompeuse. Ils soulèvent là une question délicate qui embarrasse les Assureurs.

Nombre d'employeurs offrent déjà une assurance "revenu garanti" à leur personnel ( +/- 600 000 employés en Belgique ). L'objectif de l'assurance "revenu garanti" consiste à compenser par un revenu de remplacement complémentaire des indemnités légales limitées lors d'une perte de revenu qu'elle soit totale , partielle , temporaire ou permanente. Cependant  le burn-out n'est pas assuré de manière identique. Quand bien même ce serait le cas, il faut absolument tenir compte des limites et conditions d'application (délai de carence, durée de l'intervention , conditions additionnelles...). En outre , certains assureurs exigent du patient qu'il suive un programme de réintégration ( qu'ils financeraient d'ailleurs ). 

L'ensemble des assureurs ne proposent certainement pas de couverture du burn-out. Le coût de de la couverture est fonction du type de population concernée. Plus le personnel est exposé au burn-out , plus la prime sera élevée. Ainsi, il en va des femmes qui y sont plus sensibles que les hommes , ou des managers et des membres de la direction qui présentent un risque supérieur aux travailleurs pratiquant un métier lourd.

Vous souhaitez en savoir plus , vous avez des questions spécifiques à poser , nous sommes à votre disposition pour en parler.
N'hésitez pas à contacter notre département Employee Benefits au n° 09/2641111 ou par courriel à l'adresse eb@concordia.be